Meilleures ventes

Promotions

Aucune promotion pour le moment.

Informations

Dans cette rubrique, nous allons répertorier les ravageurs les plus courants que vous pouvez rencontrer lors de la culture de vos plantes. Les produits de traitement étant très réglementés, nous vous conseillons de vous renseignez auprès d' un revendeur afin de trouvez le produit correspondant aux différents ravageurs ou bien de faire le choix, comme nous, d' utiliser la lutte biologique et d' accepter de vivre avec ses petites bêtes, tant qu' elles ne deviennent pas trop envahissantes.

Le terme "ravageurs" désigne tous les animaux qui s' attaquent aux plantes que nous cultivons dans nos jardins, aussi bien ceux qui s' en nourrissent occasionnellement que les véritables parasites. Ces insectes peuvent ronger les différentes partie des végétaux, aussi bien les racines, le feuillage ou la fleur. D' autres appelés plus communément "insectes suceurs-piqueurs", enfonce leurs pièces buccales dans le tissus des plantes pour en aspirer la sève. D' autres espèces pondent des larves à l' extérieur ou à l' intérieur des racines, des tiges ou des feuilles, et ces larves provoquent des dégâts bien plus importants que les insectes adultes. Les acariens sont des parasites microscopiques pouvant se montrer très nuisibles à tous les stades de leur développement. En plus gros vous avez les mollusques ( les limaces, les loches et les escargots ) qui sont bien connus de tous les jardiniers et des gastronomes ( je parle des escargots bien sûre ) que vous devez combattre par temps humide, favorable à leur activité. Pour finir, il y a quelques rongeurs des champs et même certains oiseaux qui peuvent, tout comme les cerfs, les sangliers, les vaches etc, causer occasionnellement quelques dégâts dans votre jardin, mais je vous laisse le soin de la méthode pour vous en débarrassez. ( La lutte biologique ne marche pas ).

Aleurode ou mouche blanche: ces ravageurs sont des insectes suceurs voisins des pucerons et très différents des véritables mouches. Les adultes ont l' aspect de minuscules moucherons dont le corps porte quatre ailes d' un blanc pur, repliées au repos en formes de toit. Vous les trouverez, souvent en grande quantité sur des plantes très variées et s' envolent lorsqu' on secoue le feuillage. Leurs larves vivent fixées comme des cochenilles sur le dessous des feuilles dont elles sucent la sève, ce qui affaiblit la plante.

Anguillule: ce sont des vers microscopiques largement répandus dans le sol, où la plupart se nourrissent seulement de matière organique plus ou moins décomposée. Toutefois, certaines espèces vivent en parasites dans les racines, les tiges ou les feuilles de nombreuses plantes cultivées dans nos jardins et peuvent se montrer très nuisibles.

Araignée rouge: sous le nom d' araignée rouge, on désigne communément différentes espèces d' acariens. Ils ressemblent à de minuscules araignées, à peine visible à l' oeil nu, et souvent d' une belle couleur rouge au stade adulte. On peut facilement les observer à la loupe et leur corps globuleux porte 3 paires de pattes au stade larvaire et 4 paires au stades adulte. Ces acariens envahissent le feuillage et parfois les fleurs. Ils se tiennent principalement sur dessous des feuilles. Par leurs multiples piqûres, elles provoquent une décoloration du feuillage sous forme de points blanchâtres. Les feuilles attaquées prennent une couleurs grisâtre-argentée puis se dessèchent et tombent. Les temps secs et chauds sont particulièrement prolifiques aux araignées rouges qui se multiplient rapidement et abondamment. Elles se montrent particulièrement nuisibles et peuvent envahir la plupart des plantes de notre jardin.

Chenille: ces ravageurs, très connus dans nos jardins, représente le stade larvaire des papillons et de très nombreuses espèces ( une centaine environ ) sont nuisibles aux plantes que nous cultivons dans nos jardins et nos massifs. La plupart dévorent les feuilles, d' autres, moins visibles, vivent dast le sol et rongent les racines des plantes et certaines creusent des galeries à l' intérieur des tiges. Les papillons eux mêmes n' attaquent pas les plantes mais ils pondent sur les feuilles, les tiges ou dans le sol donnant naissance à de jeunes chenilles. Cette chenille grandie et se nourrie sur, dans votre plante ou dans le sol entre 1 mois et 1 ans environ, je vous laisses imaginer les dégâts. Les chenilles attaquant le feuillage sont les plus visibles donc les plus faciles à éliminer que les chenilles qui vivent à l' intérieur des plantes ou des racines.

Cicadelle: ces petits insectes suceurs, voisins des pucerons, se nourrissent de la sève de nos plantes. Pour les plus courantes, les adultes ont la forme de minuscules cigales, mais de couleur verte, y compris les ailes. Elles sautent et s' envolent dès qu' on les inquiète. Les cicadelles vivent sur le dessous des feuilles ou l' on peut observer leurs "dépouilles" qu' elles abandonnent lors de leur mues, ce qui souvent permet de constater leur présence. Par leurs piqûres, elles provoquent l' apparition d' une ponctuation blanchâtre à la face supérieure du feuillage. Les feuilles fortement attaquées peuvent se dessécher.

Cochenille: appelé communément "poux collants", ce sont de très petits insectes suceurs qui comptent parmi les espèces les plus nuisibles. On distingue deux principaux types de cochenilles, les cochenille à "corps mou" qui reste mobiles pratiquement toute leur vie, et les cochenilles dont le corps est protégé par un bouclier, sorte de carapace, qui le recouvre entièrement. Les cochenilles à carapaces ou à boucliers ne sont mobiles qu' au stade de jeunes larves venant de naître et pendant quelques jours seulement. Elles se fixent ensuite sur les branches, les tiges ou les feuilles des végétaux sur lesquels elles vivent et dont elles sucent la sève. Elles perdent alors leurs pattes et forment un bouclier. Lorsqu' elles sont nombreuses, leurs boucliers juxtaposés constituent une véritable croûte. Ce sont des boucliers de 1 à 5 mm, ronds ou allongés, plats ou globuleux et de couleur blancs, gris ou bruns que l' on remarque rapidement sur les plantes envahies. Les cochenilles affaiblissent considérablement les plantes, provoquant souvent le jaunissement et le dessèchement du feuillage et les plantes envahies peuvent ainsi dépérir. Les cochenilles sécrètent aussi du miellat qui rend les plantes poisseuses et permet le développement de la fumagine, champignon qui recouvre les plantes d' un dépôt noir  ressemblant à de la suie.

Bouclier Corps mou

Puceron: de couleurs très variées, ces petits insectes suceurs envahissent fréquemment les plantes cultivée dans nos jardins. Ils piquent les tissus tendres des tiges et des feuilles pour sucer la sève dont ils se nourrissent et affaiblissent ainsi les plantes. De plus, sous l' effet de leurs piqûres, les jeunes pousses se tordent et se déforment, les feuilles s' enroulent et se crispent. Dans certains cas, le puceron provoquent la formation de galles sur les feuilles. Ce sont des insectes très prolifiques qui constituent rapidement des colonies groupant de nombreux individus. Le miellat qu' ils sécrètent rend la plante poisseuse et permet le développement de fumagine. Enfin, les pucerons transmettent des maladies à virus en suçant la sève d' une plante infectée et en injectant ensuite le virus à une plante saine. Les pucerons se multiplient rapidement par temps chaud. A divers périodes apparaissent des individus ailés qui se répandent sur d' autres plantes, parfois d' espèces différentes, pour fonder de nouvelles colonies. Certaine espèces passent l' hiver sous forme d' oeufs pondus en automne sur les rameaux de la plante hôte.

Trips: ce sont de très petits insectes de 1 à 2 mm et de formes allongées qui envahissent généralement les plantes cultivées en serre, mais dans nos jardins, ils se montrent nuisibles à certaines cultures, surtout par temps chaud. Lorsque les conditions sont bonnes, le développement des populations de thrips peut être très rapide. Les trips ne provoquent pas la mort direct de la plante mais des dégâts d' ordre esthétique. Le feuillage de vos plantes se marque de minuscule taches grises, les jeunes feuilles se se déforment, se nécrosent puis finissent par tomber. Les fleurs se déforment elles aussi et ont du mal à s' ouvrir. Ils affaiblissent considérablement la plante et peuvent transmettre des maladies à virus en suçant la sève d' une plante infectée et en injectant ensuite le virus à une plante saine. Si vous avez un doute sur une attaque, enlever une fleur et tapée la sur votre main, les thrips se logent principalement dans la fleur et vous les verrez courir sur votre main. En arrosant le feuillage de vos plants par temps sec et en dehors des périodes d'ensoleillement pour ne pas déclencher de maladies cryptogamiques, vous limiterez les attaques car ils détestent l'eau. Détruisez la plante ou se trouve le foyer des thrips pour éviter la propagation.