Meilleures ventes

Promotions

Aucune promotion pour le moment.

Informations

Dans cette rubrique, nous allons répertorier les maladies et carences les plus courantes que vous pouvez rencontrer lors de la culture de vos plantes. Les produits de traitement étant très réglementés, nous vous conseillons de vous renseignez auprès d' un revendeur afin de trouvez le produit correspondant aux symptômes ou d' avoir recours aux nombreuses solutions naturelles.

Les carences: pour une croissance vigoureuse, vos plantes ont besoin d' un certain nombre d' éléments nutritifs minéraux ou d' éléments fertilisants. Lorsque vous faites des apports réguliers d' engrais, vous ne devriez pas rencontrer de carence en azote, phosphore ou potasse ( NPK ), mais les plantes négligées montrent souvent des symptômes variés. S' il est difficile d' établir quelles carences en sont la cause, nous vous conseillons de fournir à vos plantes des engrais bien équilibrés afin d' assurer une bonne nutrition.

Carence en azote: une insuffisance en azote se traduit par le développement médiocre et le jaunissement du feuillages qui fini par tomber, des pousses courtes et une floraison ralentie malgré un développement racinaire particulièrement développé. Une plante bien nourri en azote arbore un feuillage large de couleur vert foncé et de belles tiges bien solides. Corriger cela en faisant des apports d' engrais réguliers équilibrés en NPK, en évitant l' excès de potasse ou avec plus d' azote ( N ).

Carence en magnésie: la magnésie est un des constituants de la chlorophylle, sa carence entraine la décoloration du feuillage. Les feuilles présentent des rayures jaunes entre les nervures, brunissent et se nécrosent. Les feuilles âgées présentent en premier les symptômes et tombent prématurément. Remédiez à cette carence en pulvérisant une solution de sulfate de magnésie. Vous pouvez aussi incorporer dans le sol de la magnésie ou un engrais contenant cet élément.

Carence en manganèse: cette carence se rencontre souvent dans les sols sablonneux et calcaires, les symptômes sont difficiles à distinguer de ceux de la carence en fer. Le symptôme est une chlorose apparaissant sur les feuilles anciennes. Faites un apport de manganèse.

Carence en fer: elle se présente sous la forme d' une chlorose, c' est la décoloration du feuillage qui devient jaunâtre en commençant par les jeunes pousses. Seules les nervures restent vertes. Les feuilles se nécrosent et tombent, la croissance de la plante est perturbée car l'absorption du fer, comme pour le manganèse est bloquée par un trop fort taux de calcaire. Faites un apport de fer sous forme assimilable par les racines.

Carence en phosphore: le phosphore favorise le développement du système racinaire et régularise la mise à fleurs. Les signes de cette carence sont visibles sur les feuilles qui se colorent de vert foncé, en fin de végétation les feuilles se dessèchent sans jaunir et prennent une teinte rougeâtre. La floraison devient difficiles et les boutons des fleurs se déforment, comme pour la carence en azote, la croissance est réduite et la floraison est ralentie, les racines sont rabougries. Faites des apports réguliers d' engrais équilibré en NPK ou plus riche en phosphore ( P ).

Carence en potasse: la potasse joue un rôle de régulateur des fonctions vitales de la plante, elle favorise l' assimilation de l' azote, elle rend votre plante plus résistante aux maladies, au froid et à la sécheresse et elle favorise la floraison. En cas de carence, la plante est peu développée et son port est mou, la bordure des feuilles a tendance à se décolorer, le feuillage jaunis ou brunis en périphérie, s'enroulant ensuite, le bord des nervures peut virer au rouge violacé. Les plantes sont plus sensibles aux maladies, à la sécheresse ainsi qu'au froid. Enfin, la floraison peine à arriver. Faites des apports réguliers d' engrais équilibré en NPK ou plus riche en potasse ( K ).

Chlorose: ce n' est pas une maladie d' origine parasitaire. C' est une conséquence d 'une carence. Qui dit chlorose dit non-formation ou destruction de chlorophylle. Les feuilles restent ou deviennent jaunes, seules les nervures sont vertes, elles se dessèchent à partir des bords et tombent. La cause principale peut être un sol trop calcaire dans lequel le fer, nécessaire à la formation de la chlorophylle ne peut être assimilé par les racines.

Chute des boutons floraux: la chute des boutons floraux avant la floraison est généralement due à de mauvaises conditions de culture comme un manque d' eau pendant les périodes de fortes chaleurs.

Fusariose: c' est une affection causée par plusieurs espèces de champignons qui provoquent la pourriture ou le flétrissement de la plante. Le champignon apparaît dans le sol et s' y développe lorsque le même type de plante est cultivé durant plusieurs années au même endroit. L idéal est d' effectuer une rotation de vos plantations, d' enrichir votre sol en engrais riche en azote et en potasse, d' éviter de maintenir un sol trop humide par des arrosage trop fréquents. Mais en cas de de ravages importants, le sol devra être désinfecté.

Mildiou: le mildiou est une maladie grave provoquée par des champignons qui se développent à l' intérieur des organes de la plante comme les feuilles. Seules leurs fructifications apparaissent sur la face inférieur des feuilles, sous forme de taches duveteuses grisâtres ou blanches. Les parties infectées brunissent puis se dessèchent ou pourrissent.

Oedème: il est principalement causé par une humidité excessive de l' air ou d' arrosage et par une baisse des températures en fin de journée. Il est fréquemment rencontré sur le géranium en début ou en fin de culture et présente les mêmes symptômes que la rouille. Il se reconnait facilement par de petites boursouflures liégeuses et beiges en dessous des feuilles. Les feuilles atteintes doivent être enlevée et nous vous conseillons d' éviter les arrosages en fin de journée pendant les périodes ou les nuits sont encore fraîches.

Oïdium: ces champignons nombreux et très semblables produisent un duvet poudreux formé de mycélium ( blanc apparent du champignon ) et de spores recouvrant les tiges et les feuilles, souvent sur les deux faces et même parfois la fleur. L' oïdium se caractérise par l’apparition d’une sorte de moisissure ou d’un léger duvet blanc qui prolifère plus facilement par un temps chaud associé à une forte humidité ambiante. Il apparait généralement au début du printemps, lorsque les températures remontent et que l' humidité des mois de mars-avril sont toujours présente ainsi qu' à l' automne avec l' allongement des nuits et l' apparition de l' humidité dans l' air. Pour limiter la propagation de la maladie, nous vous conseillons tout d' abord d' enlever les parties touchées voir la plante complète, d' aérer vos plantations afin que l' air circule bien entre les plantes, d' éviter les arrosages excessifs surtout le soir pendant les périodes critiques ( mars-avril, septembre-octobre ).

Pourriture grise ou botrytis: ce terme général désigne la décomposition des tissus végétaux. La pourriture peut être sèche ou humide et est provoquée par des champignons ou bactéries ne pouvant se développer que sur les tissus végétaux ou affaiblis par une maladie ou un parasite, ou encore en pénétrant par des blessures entraînant des nécroses ou flétrissures de tout ou d' une partie des plantes, les feuilles se couvrent de taches de couleurs crème à brunes puis pourrissent ou sèchent, les tiges atteintes de taches sèchent et le rameau les portant meurt, quand aux racines, elles pourrissent. S' il existe bien des traitements fongicides efficaces, privilégiez les mesures de prévention: Les parties malades ( voir la plante entière ) doivent toujours être éliminées et détruites. Évitez les atmosphères humides et chaudes, les milieux confinés et les plantes trop serrées car la maladie se propage de proche en proche, les excès d' engrais azotés contribue à son apparition, les arrosages excessifs surtout le soir pendant les périodes critiques ( mars-avril, septembre-octobre ).

Rouille: ce terme s' applique aux maladies cryptogamiques se manifestant par des pustules brun-orangé sous les feuilles, ayant l' aspect de la rouille de fer. La plus connue est bien sûre la rouille du géranium. La rouille est produite par des champignons parasite au cycle de développement complexe et permanente, plus l' intervention sera rapide, meilleures seront les chances de contrôle. La transmission de la maladie se fait par l'eau d'aspersion et le vent, donc si vous décelez la présence que de quelques points de rouille, enlevez les feuilles atteintes immédiatement.

Il existe malheureusement une grande quantité de maladies, nous ne pouvons pas toutes les répertorier mais si vous souhaitez d' autres renseignement sur une ou plusieurs maladies, envoyez nous un mail et nous nous ferons un plaisir compléter cette liste.