Meilleures ventes

Promotions

Informations

Nous allons vous expliquez comment arroser en fonction de la nature de votre sol.

Comment et quand arroser vos plantes dans les massifs et les contenants:

L' arrosage est la phase la plus importante et souvent la plus négligée dans la culture des plantes, c' est d' elle que dépendent la survie et la croissance de vos plantes d' intérieur ou d' extérieur et bien souvent, l' excès d'eau provoque bien plus de dégâts que le manque d' eau. De plus, l' eau est devenue une ressource précieuse, il faut donc avoir les bons gestes au jardin pour l' économiser. Pour les massifs, un arrosage hebdomadaire en abondance vaut mieux qu’un bref arrosage quotidien. Les plantes développeront leurs racines plus en profondeur, elles seront moins sensibles à la sécheresse et les racines d’une plante, à part quelques exceptions, ont besoin d' un peu de sec  pour respirer et se reposer. Ensuite il faut adapter votre arrosage en fonction du stade de développement de la plante, c' est à la plantation qu' il faudra être vigilant ( comptez un mois environ ) car c' est cet arrosage qui va lui permettre de développer suffisamment de radicelles, puis de racines profondes, un manque d’eau durant cette période aura des conséquences sur son enracinement et des effets irréversibles sur sa croissance. Veuillez à ne pas trop en faire non plus car il faut que la plante se "durcisse" et développe ses "défenses" contre les maladies.

Quand faut il les arroser:

En été il est toujours préférable d' arroser le soir après 19 heures, il n' y a plus de risques d' évaporation et les gouttes d' eau ne risque plus de faire " loupe" et de brûler le feuillage.

Au printemps et en automne, préférez un arrosage le matin afin d' éviter le refroidissement du sol en cas de dernières gelées pendant la nuit.

La nature du sol:

Les sols sableux et légers ont l' avantage d' être très perméables à l' eau et à l' air, ils sont donc très faciles à travailler et les plantes s' enracinent facilement, ils se drainent naturellement, ne s' engorgent jamais d' eau et se réchauffent facilement. Les inconvénients car il y en a bien sûr ( et se serait trop beau ), est qu' ils ne retiennent ni l' eau ni les éléments nutritifs et qu' ils sont facilement lessivés lors des arrosages ou de la pluie. Ils faudra donc les arroser plus souvent et en petite quantité et faire des plus d' apports d' engrais. ( pour les apports d' engrais liquide lors de l' arrosage, faites les quand la terre est déjà mouillée pour que les nutriments restent fixés dans le sol plus longtemps ). C 'est le sol que nous avons dans notre exploitation et il nous convient parfaitement même s' il faut arroser plus souvent.

Les sols argileux et lourds sont tout le contraire des sols sableux, ils sont d' aspect compact, collant lorsqu' ils sont humides et très durs et fendillés lorsqu' ils sont secs. Ils ont l' avantage de bien retenir l' humidité et les éléments nutritifs, les inconvénients de ce type de sol est qu' ils sont difficiles à travailler et s' engorgent vite lors de pluies abondantes, il faut parfois attendre plusieurs jours après les pluies pour pouvoir planter dans ce genre de sols et leur compacité empêche une bonne circulation de l’eau et de l’air et donc d' un enracinement profond. Ils se réchauffent lentement au printemps, ce qui retarde la croissance des végétaux. Il faut donc, vous l' avez compris, arroser moins souvent et en plus grande quantité que pour un sol sableux.

Les sols limoneux sont doux au toucher et poudreux lorsqu' ils sèchent, ils sont très fertiles et faciles à travailler, ces sols sont propices au bon développement des plantes mais ils ont tendance à former une croûte sous l' effet de la pluie et des arrosages. Il vous faudra, si vous avez ce type de sol, arroser moins souvent mais plus abondamment et plus doucement pour bien laisser l' eau pénétrer.

Les sols humifères sont riches en humus ( l' humus est le résultat de la décomposition des débris végétaux par les micro-organismes vivants du sol ) et d' aspects spongieux, ils sont légers et de couleur sombre. Ce genre de sol fertile absorbe et retient l' eau comme une éponge et est très facile à travailler, il ne colle pas quand il est mouillé et se réchauffe dès les premiers rayons du soleil. Le risque d' acidité de ce type de sol peut empêcher la plantation de certaines plantes.

Les sols calcaires sont d' aspect blanchâtre, ce sont des sols souvent légers et caillouteux. Ils présentent l' avantage d' être perméables à l' eau et de se réchauffer rapidement. Pour les inconvénients, le calcaire a tendance à bloquer certains éléments nutritifs qui deviennent alors non disponibles et assimilables pour les plantes. Ce type de sol doit être fréquemment amendé. Il est sec en été et difficile à travailler et est facilement boueux en cas de pluie. Ce sont souvent des sols pauvres et à l' origine de nombreuses carences sur les plantes. Ils sont a arroser plus régulièrement car comme les sols sableux, de part leur nature drainante, l' eau et les nutriments sont rapidement entrainés et ne se fixent pas dans le sol. Trop mouillés, il deviennent boueux et collent aux outils et aux pieds.

Pour finir nous vous conseillons de pailler les massifs ( appelé aussi mulch: chanvre, fèves de cacao etc ) car le mulch, outre son coté esthétique, réduit considérablement la pousse des mauvaises herbes et permet de diminuer les arrosages car il garde naturellement l' humidité du sol.

L' arrosage des jardinières:

Tout d' abord il vous faudra faire le choix du substrat, un terreau de qualité est un gage de bonne croissance et d' arrosage modéré. Choisissez un substrat contenant de l' argile et des rétenteurs qui retiennent l' eau et les nutriments. Un peu plus cher au départ, vous ferez vite des économies d' eau et d' engrais. Parlez en a votre revendeur. Ensuite, pour éviter que l' eau stagne dans vos vasques, il est conseillé de percer des trous au fond et de mettre un lit de petits graviers ou de billes d' argile pour drainer. Je n' ai rien contre les soucoupes et les jardinières à réserve d' eau, utiliser les en été et par forte chaleur mais attention, beaucoup de plantes n' aiment pas avoir les pieds dans l' eau et si vous avez la possibilité d' arroser tous les jours et modérément, ce sera toujours préférable, l' excès d' eau cause plus de dégâts que le manque d' eau et est moins facilement rattrapable. Les plantes qui ont souffert d' un excès d' eau présentent les mêmes symptômes qu' une plante fanée, elle se flétrie car ses racines asphyxiées n' arrivent plus à l' alimenter. Arroser directement le terreau dans le pot ou la jardinière et non sur la plante et n' hésitez pas à toucher votre terreau un peu en profondeur pour voir si' il est encore humide. Il n' y a pas de règles précises pour un bon arrosage et il est difficile de dire arroser 1 ou 2 fois par semaine telle plante car tout dépend du substrat, de l' emplacement, de la saison etc. Le plus judicieux étant d' essayé d' observer la plante pour connaitre ses besoins en eau ( flétrissement, perte des feuilles etc ).

Les engrais:

Les substrats ou terreaux que vous utilisez pour vos bacs et jardinières sont très performants et adaptés mais ils doivent être complétés par des matières nutritives, il en va de même pour vos massifs et plates bandes dont le sol s' appauvrit énormément par la succession de plantations d' annuelles, bisannuelles ou vivaces qui viennent y puiser tous les nutriments. Il faudra donc apporter régulièrement un bon dosage d' engrais organique, minéral ou chimique. De l' azote pour la croissance, du phosphore pour l' enracinement et de la potasse pour la floraison. Vous les retrouverez généralement sur les emballages sous la forme: N (azote), P (phosphore) et K (potasse), ce sont les symboles chimiques et ensuite vous trouverez un nombre qui indique la teneur en pourcentage pour chaque composant.

Exemple: un engrais 16-16-16 est un engrais équilibré car il y a autant d' azote que de phosphore ou de potasse. Un engrais 16-8-8 est donc plus azoté, idéal pour la croissance de la plante et un 8-8-16 à plus de potasse, il sera utilisé pour optimiser la floraison.

Tout comme pour l' arrosage, il est difficile de donner une règle pour vos apports d' engrais car tout dépend de la qualité du terreau, de la saison etc. Comme pour l' eau, observez votre plante, si les feuilles jaunissent ou si des chloroses apparaissent, c' est déjà un signe de carence. Si les racines des plantes en pot ou en jardinière ressortent à la surface, c' est qu' elles ont épuisées tous les nutriments qui était dans le terreau et s' est aussi un signe de 'famine', il est alors impératif de faire des apports d' engrais plus régulièrement.

Les amendements:

Pour les massifs et plates-bandes, les amendements organiques ou minéraux, à la différence des engrais, favorisent la restructuration du sol. Ils sont utilisés en fertilisation de fond, au moment de la préparation des massifs. Ils agiront sur la structure du mélange terreux en améliorant ses capacités physiques, biologiques et chimiques.